Pensée du Jour

"Soyez votre propre lampe, votre île, votre refuge. Ne voyez pas de refuge hors de vous-même." Bouddha

mercredi 21 septembre 2011

Carl Gustav Jung et le Mandala

En l'honneur du 50ème anniversaire de la mort de Carl Gustav Jung (1875-1961), il me doit de parler de son travail sur le mandala.

Jung découvrit que le mandala -une antique manifestation archétypale que l'on retrouve dans les religions, la mythologie et les rites de l'Orient comme de l'Occident- est un puissant support de croissance et de transformation, un symbole de la totalité. Jung considérait les mandalas créés spontanément en rêves ou en état de veille comme des tentatives inconscientes de guérir notre être intérieur, de mettre de l'ordre dans notre psyché. Jung peignit son 1er mandala en 1916, le mandala du Systema munditotius : "il s'agit du premier mandala que j'ai construit, totalement inconscient de ce qu'il signifiait." Il est agrémenté de symboles archétypaux et mythologiques.


Mandala du Systema Munditotius (Système du monde entier), qui représente la cosmologie des Septem sermones ad mortuos (Sept sermons aux morts).

Puis Jung commença à explorer plus profondément la signification des mandalas. Il en créait un chaque matin qu'il considérait comme correspondant à sa "situation intérieure du moment". Il écrit "Grâce à ces dessins, je pouvais observer ma transformation psychique jour après jour... Ce n'est que progressivement que j'ai pu découvrir ce qu'est réellement le madala : 'Formation, transformation, éternelle recréation de l'Esprit éternel'. Et cela, c'est le Soi, la totalité de la personnalité, qui, si tout va bien, est harmonieux, mais qui ne tolère aucune auto-illusion."

Au début, Jung ne comprenait pas le sens des mandalas, mais il avait "le net sentiment qu'il s'agissait de quelque chose de central." Il continua d'étudier le mandala dans toutes les cultures, et arriva à la conclusion qu'il s'agissait effectivement d'une forme archétypale universelle. Considérant le mandala comme une représentation du Soi et du monde, Jung s'en servit pour explorer son propre psychisme. "Il devint de plus en plus évident pour moi que le mandala est le centre. C'est le modèle de toutes les voies. C'est la voie qui mène au centre, à l'individuation." "Jung définit l'individuation comme le processus de synthèse du contenu de l'inconscient, qui mène à la conscience du Soi."

"L'énergie du point central se manifeste dans la compulsion et le besoin quasiment irrésistible de devenir ce que l'on Est." C.G. Jung

Aucun commentaire:

Publier un commentaire